• Ode au cochon mort

    mangalitzas, colis viande bio Namur

    Allez mon gros cochon, après ces quelques jours de repos en chambre froide, il va bien falloir te transformer.

     

    Je vais commencer par te cuire la tête, tes jambonneaux et tes pieds aussi, avec le cœur et la langue, et tout mon amour pour la bonne charcuterie à l'ancienne. Cela va prendre du temps et de la surveillance, car il faut cuire juste à frémissement, sans brusquerie.

     

    Je vais ensuite mettre à tremper ta "toilette", petit voile qui couvrira les pâtés, que je ferais avec ton foie et ta chair et probablement une bonne trappiste de Rochefort et des épices savamment dosées.

     

    Dans la foulée, je pense faire un peu de boudin blanc, avec le lait de Félicie et de la marjolaine, comme à Liège, ce sera parfait. Pas de boudin noir, j'ai oublié de reprendre ton précieux sang à l'abattoir et zut....j'avais pourtant prévu une sacrée recette avec de la crème fraîche de Félicie, ce sera pour le prochain cochon.

     

    Avec tes jolies jambes, enfin surtout tes cuisses, je vais faire du jambon sec du tonnerre de Dieu, juste avec du sel de mer et du temps, beaucoup de temps.

     

    Ta poitrine fera merveille, salée, frottée avec des aromates et des épices, ce n'est pas les recettes qui manquent avec un si riche lard.

     

    De ton dos je vais sortir un peu de côtelettes et de rôtis, pour les amis, mais aussi, des salaisons à tomber par terre.

     

    Avec tes épaules,on va pouvoir prendre la chair pour le boudin et les pâtés, mais aussi toutes sortes de saucissons, je n'aurai que l'embarras du choix.

     

    Avec ton gras dur (bardière), on peut faire de belles spécialités à la mode italienne, comme le fameux Lardo di Colonnata, qui fond sur la langue.

     

    Et comme tu produis beaucoup de gras "mou" je ferai du saindoux à l'ancienne, un saindoux qui se garde comme il faut et qui peut avoir bien des usages, tant alimentaire que ménager d'ailleurs, puisqu'il fait merveille en bougie, et en savon.

     

    Avec ta peau, la fameuse couenne, je ferai peut-être une bonne gélatine, avec lesquelles on peut aussi faire tant de chose, tant salée que sucrée.

     

    mangalitza, colis viande porc bio Namur, colis viande mangalitzas

     

    Dans le cochon tout est bon, et tout a un usage, si l'on sait y faire.

     

    Si vous désirez un colis de ce bon cochon bien gras, vous pouvez m'appeler le soir (17h - 19h), m'envoyer un message via le bouton sur la droite qui ressemble à une petite enveloppe ou via FB pour ceux qui y sont connectés.

    Je prends les commandes jusque jeudi soir. Colis mixte à 15 €/kg à partir d'un kilo, pesé, portionné et emballé sous vide selon vos besoins.

  • Mais pourquoi est-ce que ce blog paraît mort ou oublié ?

     

    L'EXPLICATION 

     

    Nous n’avons pas (encore) abandonné le métier par désespoir ou parce que nous avons gagné au lotto (dommage), nous avons toujours autant de travail et le temps consacré à l’écriture est assez réduit.

     

    Par contre, j’ai un peu trop apprécié la facilité de communication que m’offre l’affreux Facebook, je n’aime pas FB, mais il faut avouer qu’il est drôlement plus facile de publier au quotidien sur FB que sur le blog de la ferme.

     

    Je ne vais bien sûr pas, vous enrôler de force dans le monde féroce de FB, mais sans y être inscrit vous pouvez quand même lire les péripéties de la ferme sur notre page, il suffit de faire descendre le bandeau d’invitation à vous y inscrire en cliquant sur "plus tard" et avoir ainsi une vue plus dégagée de la page.

     

     

    SOLUTIONS ?!?

     

    Je vais tenter de m’accrocher pour recommencer à vous faire partager notre quotidien sur le blog et de vous tenir au courant de ce qu’il y a de disponible à la vente, vous aurez compris que l’utilisation de l’interface du blog n’est pas aisée et me rebute un peu.

     

    J’espère réussir à créer le site web, ce qui permettrait d’avoir un outil de communication agréable à la lecture et plus simple et plus rapide à gérer, avec en prime, une page consacrée à une boutique en ligne, où vous pourrez retrouver les colis de viande fraîche ainsi que mes créations en salaisons.

     

     

    MOISSONS

     

    Si la météo le permet, nous allons moissonner le triticale-pois et l’épeautre ce week-end. Vous vous doutez bien qu’avec la sécheresse, nous nous attendons à un faible rendement.

     

     

    COCHON

     

    Si la moisson le permet, je devrais faire abattre un porc « salaison » ce lundi 17 juillet, pour ceux qui voudraient de la viande de ces porcs hors d’âge à la viande rouge et goûteuse, il suffit de m’en demander à partir de mardi.

     

     

    MERCI

     

    Oui merci, à ceux qui nous suivent sur ce blog, sur facebook, par téléphone, par la pensée, et surtout merci pour votre soutient lors des moments difficiles que l’on vie à la ferme.

     

    LE LIEN FB : https://www.facebook.com/lafermedefigaro/